Ostéopathie et sport

Je suis spécialisée dans ce domaine  : 

ostéopathe compiègne karine Thissen Krzeptowski
Ostéopathie dans le domaine sportif

Lors d’une activité sportive soutenue, la résistance et l’élasticité de l’appareil musculo-squelettique sont très sollicitées. Un entraînement de qualité ne peut, en aucun cas, réaliser une autocorrection par le mouvement.  

A force de compensation, le corps s’expose à des risques d’accidents musculaires ou tendineux :

blessure

claquage

tennis elbow

pubalgie

tendinite

entorse

Un choc bénin ou simple faux mouvement peuvent suffire à provoquer :

élongations, déchirures Musculaires, entorses à répétition…

La manipulation améliorera les qualités mécaniques locales, en restaurant les micro-glissements et roulements propres à chaque articulation.

 

A terme le rétablissement de la fonction supprimera l’œdème et la douleur. 

 

Eviter le manque de mobilité des zones charnières et des articulations périphériques, améliore la réalisation du geste sportif, autorise sa répétition ce qui a pour conséquence : de diminuer le temps de récupération, d'accélérer la cicatrisation d'une blessure (déchirure) ou de permettre la résorption d'une inflammation.

  

En favorisant l’élasticité locale, on favorise les échanges sanguins et l’élimination des déchets du métabolisme.



Contracture

"(...) Si, par exemple, à l'occasion d'un geste sportif, nous forçons un peu sur l'une ou l'autre de nos articulation, la capsule articulaire et les ligaments vont en informer notre cerveau via le système nerveux et, en réponse, celui-ci va envoyer immédiatement un message aux muscles antagonistes*  pour qu'ils se contractent afin d'éviter l'entorse ou, pire, le déboîtement.  Le jeu articulaire serait en fait une marge de manoeuvre pour que ce réflexe ne se déclenche pas trop vite, permettant ainsi de donner une certaine souplesse à nos mouvements. Toutefois, il peut arriver qu'une contracture musculaire antagoniste vienne à se fixer, à s'auto-entretenir et à limiter durablement et douloureusement nos mouvements. La protection articulaire exercée par notre cerveau se retourne alors contre nous. Elle devient elle-même source de douleurs."    --> L'ostéopathie est alors judicieuse

 

Yves Lepers-extrait repris du livre : Impertinente ostéopathie-Edition Mardaga 2016

 

* antagoniste : muscles réalisant le mouvement inverse. Par exemple, les muscles fléchisseurs du genou sont les antagoniste des extenseurs du genou.


Tendinite - Zoom sur 3 approches

Remèdes naturels

Images Karine Krzeptowski

  • Cataplasme d' argile verte : Elle permet de soulager les inflammations, d’accélérer la cicatrisation, .... un cataplasme d’argile verte sera d'autant plus efficace si vous y adjoigniez quelques gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée (pour effet froid),  de l'arnica.
  • Cataplasme de chou vert :  trois feuilles, enlever les grosses nervures centrales, écraser bien au rouleau à tarte (ou avec une bouteille), appliquer sur l'endroit douloureux, puis poser une compresse ou une feuille entière de chou et envelopper de cellophane. Garder l'un ou l'autre cataplasme pendant 1 à 2 heures.

       Cela s'utilise dans le domaine sportif de haut niveau ...

  • Huiles Essentielles : H.E. Eucalyptus citronné 9ml + H.E. Gaulthérie odorante 1ml. Poso/durée: appliquer sur la zone douloureuse plusieurs fois par jour. (Recommandation selon Pierre Franchomme -"l'aromathérapie exactement")

Ostéopathie et tendinite

 Un bloc blocage articulaire (même partiel) local ou à distance de la tendinite, peut être à l'origine de celle-ci,

--> la priorité est donc de lever le(s) problème(s) mécaniques ARTICULAIRE en ostéopathie.

La manipulation ostéopathique améliorera les qualités mécaniques articulaire locales, en restaurant les micro-glissements et roulements propres à chaque articulation, ce qui améliorera la fonction du ou des tendons en relation, à terme le rétablissement de la fonction supprimera l’œdème et la douleur. 

--> Une approche tissulaire en techniques structurelles vient également agir pour une action mécanique sur le TISSU lui même.

--> et enfin des techniques tissulaires plus douces peaufinent le tout.

Technique instrumentale, adjuvante à l'ostéopathie

  • Technique de Crochetage pour les tendinites très installées et chroniques : la technique de fibrolyse utilise un crochet pour libérer les adhérences qui limitent la mobilité des glissements inter-tissulaires et rendre ainsi de la mobilité aux  plans de glissement entre les tissus mous. Action défibrosante et réflexe.